Inde, Mali : la révolte des femmes

« Le viol de trop » à New Delhi a provoqué l’indignation. Des dizaines de milliers de femmes ont protesté dans la rue contre les violences qu’elles subissent. Au Mali, les femmes touareg luttent pour leurs droits face aux agissements du groupe islamiste Ansar Dine.

En Inde, la colère a succédé à l’émotion. La jeune étudiante violée et battue a perdu la vie et cela n’a pas qu’amplifier encore l’indignation qui s’est emparé d’une grande partie de la population. Pour la première fois de leur vie, des milliers de femmes sont descendues dans la rue pour crier leur révolte. Non contents de rester inertes face aux violences faites aux femmes, police et gouvernement n’ont rien trouvé de mieux à faire qu’interdire et réprimer violemment les manifestations. Selon l’AFP, « dimanche, dans une affaire distincte, un journaliste de 36 ans a été tué par balle à Imphal (nord-est), lors d’une manifestation de soutien à une actrice victime de violences sexuelles, alors que la police avait ouvert le feu » (lire l’article).

En Inde, les condamnations pour viols sont rares. A Delhi, les 635 viols enregistrés cette année n’ont donné lieu qu’à une seule condamnation. Les appels à instaurer la peine de mort, lancés dans certains milieux, notamment dans les médias qui se sont emparés de l’affaire, empêchent de poser les bonnes questions sur le rôle de la police et de la justice, mais aussi des politiciens professionnels, dont bon nombre exercent un mandat au Parlement fédéral ou dans les chambres provinciales tout en étant accusés de vols, viols ou meurtres (lire l’article de Françoise Chipaux).

Lire aussi le communiqué du NPA.

Au Mali, Ansar Dine menace les femmes d’une régression considérable : obligation de porter le voile, exclusion de l’activité économique… Une journaliste a rapporté les témoignages de leur révolte, et notamment d’une de leur manifestation attaquée par des membres du groupe islamique. Une militante s’exprime ainsi : « Avant, jamais les femmes n’avaient été battues car, dans la culture touareg, lorsqu’une femme est battue pas son mari, ceci entraîne directement le divorce. (…) Nous sommes fatiguées, les femmes sont fatiguées. Elles ne peuvent plus aller dehors. Elles ne peuvent plus travailler. Elles ne peuvent plus se rencontrer et faire la fête entre elles. Ansar Dine se mêle uniquement des affaires des femmes en leur disant de faire ceci et de ne pas faire cela. » Comme le dit un militant d’Amnesty International, au travers des règles vestimentaires que tente d’imposer Ansar Dine au nom de la charia, l’enjeu est de « domestiquer le corps des femmes ». Mais au Mali les femmes refusent « l’instrumentalisation des violences faites aux femmes pour justifier l’ingérence et les guerres de convoitise des richesses de leurs pays ». Dans un appel récent, une quarantaine d’entre elles refusent toute « guerre par procuration » et affirment lutter contre « trois formes de fondamentalisme : le religieux à travers l’islam radical ; l’économique à travers le tout marché ; le politique à travers la démocratie formelle, corrompue et corruptrice. »

En Afrique du Sud, les événements en Inde provoquent un « examen de conscience », selon le correspondant du Monde (lire l’article). L’Afrique du Sud est connue par son degré de violence. Ce qui l’est moins, c’est que les femmes sont parmi les principales victimes. Hélas, Zwelinzima Vavi, le secrétaire général du syndicat COSATU – proche de l’ANC au pouvoir – parle de « dégénérescence des valeurs morales aujourd’hui » en parlant de cette violence, au lieu de voir dans les violences faites aux femmes une des formes les plus terribles de la violence sociale qui s’exerce dans toute la société. En Afrique du Sud plus qu’ailleurs, seules les femmes prenant en main leur destin elle-mêmes pourront venir à bout de la violence dont elles sont les victimes, en liant ce combat à celui contre toute violence sociale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :