L’austérité tue !

Vendredi 19 octobre, une femme a accouché au bord de l’autoroute A 20, son enfant n’a pas survécu. Elle se rendait à la maternité de Brive à 1 h 20 de son domicile, la maternité proche de son domicile ayant été fermée en 2009.

Ce n’est pas un fait divers parmi d’autres. Ce n’est pas la fatalité. C’est une des conséquences des politiques menées depuis des années par tous les gouvernements de droite et de gauche !

Ils ont fermé dans tous les départements, des maternités et hôpitaux de proximité, ils ont regroupé des services, ils refusent de donner les moyens humains et financiers aux établissements publics et prétextent des problèmes de sécurité pour fermer certains services ! A l’origine des événements dramatiques comme celui survenu sur l’A 20, il y a une politique : la rentabilité à tout prix. L’hôpital est financé selon l’activité des services et cette activité doit être rentable !

François Hollande continue la même politique que les gouvernements précédents

La loi Bachelot qui a accéléré la casse de l’hôpital public est maintenue. Le budget de la Sécu est actuellement débattu au parlement. Pour la santé aussi ce sera l’austérité, les hôpitaux devront économiser 675 millions d’euros.

La rentabilité ne frappe pas que les hôpitaux: le montant des remboursements par la Sécurité sociale ne cesse de diminuer. Il n’est plus que de 55 % en moyenne pour les soins courants. Conséquences: un habitant sur cinq renonce à des soins, l’état de santé des pauvres se dégrade, l’espérance de vie en bonne santé commence à diminuer.

Les gouvernements de gauche et de droite sont responsables et coupables, coupables de diminuer les remboursements, d’instaurer des franchises et forfaits sur les soins à l’hôpital et en ville, coupables d’accepter les dépassements d’honoraires ou de ne vouloir que les « encadrer » comme le gouvernement actuel.

Ils prétendent que la Sécurité sociale est en déficit alors que les patrons bénéficient de milliards d’exonérations de cotisations: 30 milliards en 2010, 255,5 milliards entre 1990 et 2010, bien plus que le «déficit »!

Les patrons demandent toujours plus !

Ils avaient obtenu de Sarkozy la TVA « sociale ». Hollande l’a supprimée. Bien! Mais au nom de «la baisse du coût du travail » il s’apprête à faire revenir par la fenêtre, ce qu’il a fait sortir par la porte : remplacer la cotisation sociale payée par les employeurs par l’impôt : il est envisagé d’augmenter la CSG (payée à 80 % par les salariés, les retraités, et les chômeurs), d’instaurer une taxe « écologique » et même le retour « d’un peu » de TVA « sociale »

Notre santé vaut mieux que leurs profits

Pour nos vies, pour notre santé, il ne faut pas les laisser faire! La mobilisation de plusieurs comités de défense d’hôpitaux et de maternité regroupant usagers et professionnels a permis d’éviter la fermeture de plusieurs établissements. C’est désormais un « tous ensemble » qu’il devient urgent de préparer contre toutes les mesures d’austérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :