A treize jours de la mort de Plysorol, les salariés s’organisent

Sous un ciel bleu d’automne, trois salariés s’activent aux grilles de l’usine de Plysorol de Lisieux.

Actuellement, sur les 70 salariés rescapés de 2012, deux employés administratifs et les dix délégués du personnel travaillent encore dans l’usine. Les 58 autres personnes ont été licenciées et sont dans la période légale de 21 jours en vu d’accepter ou pas d’entrer dans le dispositif du Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP). Le CSP peut durer jusqu’à douze mois afin de permettre un retour durable à l’emploi, si nécessaire à travers une formation qualifiante ou une reconversion professionnelle.

A partir du 25 octobre Plysorol sera mort mais pas ses salariés. En effet, ils ont décidé d’organiser à partir de cette date l’occupation et la surveillance de l’usine afin que le site et les machines, en bon état de fonctionnement, ne subissent de dégradations ou de vols. Organisés en équipes de jour et de nuit, ils se relaieront par équipe de 4 à 5 personnes avec des chiens.

Pourquoi font-ils ça ? Par espoir, car deux repreneurs se seraient faits connaître afin de reprendre le site lexovien de fabrication de contre-plaqué. Ces derniers ont jusqu’à la fin du mois d’octobre pour déposer leur dossiers de reprise au Tribunal de commerce de Lisieux.

Pour les soutenir, rendez-vous à partir du 25 octobre.

(Source : Résistances du Pays d’Auge : http://www.resistancesdupaysdauge.org/)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :