Non à la criminalisation des actions de solidarité avec la Palestine

Sept militants pro-palestiniens d’Alençon sont convoqués devant le procureur de la république à la suite d’une action de soutien à la lutte du peuple palestinien appelant au boycott des produits israéliens. Cette convocation ressemble fort à une tentative d’intimidation ! Un rassemblement de soutien aux sept militants est organisé à Alençon mardi 29 mai.

En février 2010, le comité Palestine ornais et l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) de l’Orne ont mené une action de soutien au peuple palestinien devant un magasin Carrefour Market d’Alençon, appelant au boycott des produits israéliens. Cette action était menée dans le cadre de la campagne internationale Boycott, Désinvestissement, Sanction (BDS).

A la suite de cette action, une plainte a été déposée par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) pour discrimination, incitation à la haine et à la violence à l’égard d’une ethnie, d’une nation, d’une race ou d’une religion.

Une plainte sans fondement

L’appel au boycott des produits israélien n’a rien à voir avec l’incitation à la haine. En effet, la campagne BDS souligne que les produits dits israéliens ne respectent pas les normes de traçabilité permettant de les distinguer des produits en provenance des colonies illégales d’Israël dans les Territoires Palestiniens occupés. Il est nécessaire de rappeler qu’en 2000 l’Etat d’Israël a conclu un accord d’association économique avec l’Union européenne l’autorisant à exporter ses produits vers l’UE sans taxe douanière. Des entreprises israéliennes installées dans les colonies profitent ainsi d’avantages considérables. Ces colonies, qui volent les terres et les ressources des Palestiniens, comme il est nécessaire de le rappeler sans cesse, profitent en toute illégalité de cette dispense de taxes douanières, car ces produits sont exportés sous l’appellation frauduleuse « Origine Israël ». Ainsi, l’Etat d’Israël exploite économiquement les Territoires Occupés, et ceci en violation du droit international. La campagne de boycott a pour objet de dénoncer cette situation et de faire pression sur les autorités israéliennes pour le rétablissement du peuple palestinien dans ses droits, ce qui n’a rien à voir avec une incitation à la haine !

Continuons la campagne BDS !

Pourtant, les sept militants – Nicole Le Strat, Chantal Mallet, Christine Coulon, François Tollot, Pierre Frénée, Jo Montier et Alain Bertin – ont été convoqués au Commissariat de police le 14 mai dernier. Ils sont à nouveau convoqués, cette fois devant le Délégué du Procureur de la République d’Alençon, pour un rappel à la loi ou avertissement, mardi 29 mai 2012. Dans un communiqué, le collectif Palestine de l’Orne et l’AFPS « [considèrent] ce rappel à la loi ou avertissement comme une sanction et nous refusons d’être traités comme des délinquants. Nous disons non à la criminalisation des actions de solidarité avec la Palestine, non à l’intimidation des militants qui se battent pour le droit et la justice. » Ils organisent un rassemblement de soutien aux sept militants mardi 29 mai à 13h30 place Foch à Alençon.

Le NPA apporte un soutien total aux sept militants, au collectif Palestine de l’Orne et à l’AFPS.

Le NPA réclame l’arrêt des procédures à l’encontre des militants.

Le collectif Palestine du Calvados organise un covoiturage depuis Caen pour se rendre mardi à Alençon. Le rendez-vous est fixé à 11h45, sur le parking de Leclerc à Ifs près des pompes à carburant. Allons nombreux et nombreuses à Alençon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :