Contre le Front national et l’extrême droite

Le comité NPA de Vire continue sa campagne contre l’extrême droite et le Front national avec un deuxième tract : l’extrême droite contre le social.

Attention: un Front national peut en cacher un autre. Lors d’apparitions médiatiques, le FN prétend être le défenseur des classes populaires. Ne nous laissons pas abuser par cette imposture. Le FN est un parti antisocial, raciste, dangereux pour les travailleurs. Son programme au service des plus riches n’a rien d’anticapitaliste et aggrave les inégalités.

Le FN est un parti d’extrême droite et il le restera

Le FN, fausse alternative au système capitaliste, reste muet quand il s’agit d’avancer de réelles propositions s’attaquant aux intérêts des plus riches comme taxer les profits, renationaliser les entreprises privatiser par la droite et la gauche ou interdire les licenciements dans les entreprises qui font des profits.

Normal, le FN roule pour les patrons. Ses propositions économiques n’ont rien à envier aux régressions sociales de Sarkozy et de son gouvernement : remise en cause des 35h, du code du travail, de l’âge de la retraite, destructions des protections sociales notamment de la Sécurité Sociale. Les propositions du FN sont dans la droite ligne de la régression sociale. Il propose de travailler plus pour gagner plus… comme Sarkozy. On a vu les résultats : un désastre !

Sa seule réponse à la mondialisation est la fermerure des frontières, un protectionniste qui ne remet jamais en cause le système capitaliste, ne s’attaque jamais à la minorité de ceux qui possèdent les richesses.

Le FN, destructeur des solidarités

Ses propositions de suppression des impôts les plus justes (impôts sur le revenu, ISF, cotisations patronales) profiteraient aux riches et empêcheraient le financement des services publics utiles aux populations (santé, éducation, transports, assurance chômage…).

En revanche pour ce qui est de l’impôt le plus injuste, la TVA, il ne veut pas le remettre en cause.

Tuer les impôts comme le veut le FN, c’est tuer toutes les solidarités et la redistribution des richesses en faveur des plus démunis.

La famille, le droit des femmes, l’éducation

Dans ces domaines, les origines du Front National apparaissent clairement. Il s’agit d’une politique de retour en arrière, du temps où les femmes ne travaillaient pas et faisaient peu d’étude. D’ores et déjà, il prône le déremboursement de l’IVG et l’abrogation du PACS. Au vu de la politique nataliste préconisée par le FN et les mesures proposées, Il est fort à craindre que le désengagement de l’Etat dans les aides aux structures de planning familial et d’accès à la contraception et centres d’IVG engagé par l’Etat Sarkozy, serait encore accentué.


« Les immigrès et nous, on pataugait dans la même merde, alors on est solidaires. Personne nous divisera et surtout pas le Front National ! »

Christian, licencié de Metaleurop Nord.


Alors que la France est le premier pays d’Europe à faire plus de bébés. Le FN veut relancer la natalité et prévoit le versement d’une indemnité (pouvant aller jusqu’à 16 ans pour 3 enfants) à l’un des parents. Cela aurait pour conséquence de tenir éloigné durablement nombre de femmes du marché du travail et ainsi des moyens de leur autonomie par rapport au conjoint.

Pour financer cette prestation, le FN prévoit la suppression d’autres prestations dont celles versées pour la garde des enfants.

A l’inverse, exigeons le droit pour les femmes de disposer de leur corps, droit à la contraception et à l’IVG.

A l’inverse, exigeons un emploi pour tous et toutes par la réduction du temps de travail.

A l’inverse, exigeons des structures de gardes d’enfant gratuite, de qualité pour ceux et celles qui le souhaitent

Le FN et la santé

En matière de santé, dans le programme du FN, pas un mot sur l’abrogation de la loi HPST (loi Bachelot) qui pourtant prône la rentabilité à outrance avec la suppression de milliers d’emploi et la baisse constante des budgets des Hôpitaux. Le FN propose le développement des maisons de santé libérale avec récupération d’une part des urgences. Le but étant d’affaiblir le secteur public.

A l’inverse, exigeons des centres de santé avec des médecins, des infirmières du service public et l’application du tiers payant pour éviter l’avance d’argent.

A l’inverse maintien des hôpitaux de proximité et des maternités avec les moyens nécessaires.

A vire, qu’à fait le FN pour l’hôpital ? RIEN

Du côté de l’école

Sous couvert, d’égalité d’accès entre le public et le privé, le FN envisage d’octroyer pour chaque enfant un chèque formation, chacun étant libre de choisir son école. Mais il s’agit là encore de détruire et démanteler le système public d’éducation, de renforcer l’inégalité entre les établissements par la suppression de la carte scolaire et d’entériner les inégalités sociales avec un système éducatif à la carte en fonction de ses revenus.

A l’inverse, défendons l’école publique avec la recréation des postes d’enseignants qui ont été supprimés et l’allègement du nombre d’élèves par classe avec le maintien des classes existantes.


Italie : Marine LE PEN en bonne compagnie

Le naturel revient au grand galop, au mois de mars 2011, Marine LE PEN s’est rendu à Lampedusa en Italie sur une petite île entre la sicile et les côtes tunisiennes sur laquelle arrivent des migrants qui fuient leur pays. Elle est accompagnée par un député européen de la ligue du nord (parti de la droite extrême Italienne) et bien connu pour ses dédéclarations xénophobes, outrancières et ses participations à des meeting néo-nazis en Allemagne.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :