Déclaration de Philippe Poutou à l’occasion du salon de l’agriculture

J’ai fait le choix, à la différence de bien d’autres candidatEs, de ne pas me rendre au salon de l’agriculture. Depuis des lustres, c’est une habitude médiatique chez beaucoup de politiciens. Mais à quoi cela les engage-t-ils ?

 Les agriculteurs traversent une crise terrible. Pas tous sans doute, mais beaucoup de petites et moyennes exploitations sont terriblement endettées, voire au bord de la faillite à cause d’un prix de revient insuffisant. L’agriculture est prisonnière d’un modèle productiviste qui abîme la nature comme les hommes, met en danger leur santé et celles des consommateurs. La course aux hectares et aux rendements provoque un endettement insupportable au profit des banques et des marchands de matériel.

Combien d’agriculteurs gagnent moins d’un smic ? Combien de femmes travaillent aux côtés de leurs maris sans pouvoir se verser même un salaire ? Combien de retraités vivent avec moins de 600 ou 700 euros ? Tout cela parce que ce monde agricole est pris à la gorge par les groupes semenciers, les fournisseurs d’intrants et d’aliments pour bétail, les banquiers. et plus en aval par les industries de l’agro-alimentaire et la grande distribution qui leur imposent des prix iniques.

De tout cela, les partis qui se sont succédés au pouvoir ont tous une responsabilité.

La PAC, la politique agricole commune, est un échec dramatique. Le modèle qui consiste à produire toujours plus pour inonder les marchés à l’exportation, ce modèle qui a surtout favorisé quelques gros céréaliers en particulier, est responsable de la disparition en France de près de la moitié des exploitations ces trente dernières années. Ce modèle tourné vers l’exportation n’et absolument pas conçu pour « nourrir le monde » comme on l’entend parfois. Au contraire, il détruit l’agriculture vivrière dans les pays du Sud à coup de subventions aux exportations afin de vendre sur place à bas prix. Il faudrait au contraire relocaliser les productions afin que tous les peuples accèdent à la souveraineté alimentaire.

La PAC libérale, même avec un peu de verni vert, est un modèle intenable sur le plan économique, social, écologique !

Le NPA propose pour cette raison une réorientation radicale de la politique agricole. Pour redonner vie à une agriculture paysanne, permettre à des jeunes de s’installer, il faut réformer le foncier, prendre le contrôle des banques, encadrer et contrôler les prix par un coefficient multiplicateur pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail, augmenter les retraites agricoles.

Il faut encourager la coopération pour rendre le travail plus collectif et moins pénible, viser systématiquement la qualité. Le bio, dégagé de ces tentations industrielles, doit être l’objectif vers lequel tendre. Ces objectifs passeront aussi par le développement d’un grand service public apportant un appui technique et économique aux agriculteurs.

Ce sont toutes ces mesures qui redonneront aux agriculteurs une vraie liberté dans leur travail.

L’agriculture doit sortir des discussions de l’OMC (l’organisation mondiale du commerce), car les denrées agricoles, tout comme l’eau, ne sont pas des marchandises. Il faut mettre en échec les trusts qui veulent breveter le vivant, imposer les OGM, empêcher les paysans d’utiliser leurs semences comme ils l’ont toujours fait. Nous soutenons évidemment les actions qui pourront être entreprises dans le cadre de ce salon pour alerter le public sur toutes ces questions.

Dans l’agriculture comme partout, ceux qui vivent de leur travail sont les premières victimes de la logique capitaliste. Nous pouvons changer tout cela en nous y mettant tous ensemble.

Philippe Poutou, le 24février 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :