Hollande rassure la City

Dans son meeting au Bourget, Hollande s’en est pris à la finance. Mais selon le quotidien britannique le Guardian, Hollande tient en même temps des propos pour « rassurer la Grande Bretagne et la City de Londres ».

Les propos de Hollande du Bourget (« le véritable adversaire, c’est le monde la finance« ) avaient été saluées par de faux naïfs cherchant désespérément de quoi justifier leur ligne stratégique « d’union de toute la gauche ». Parmi ceux-ci, Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et élu européen du PCF, qui écrivait dans l’Humanité-Dimanche : « Enfin une bonne nouvelle ! La gauche est de retour. Et c’est au Front de Gauche qu’on le doit. Le candidat du Parti socialiste disait en décembre qu’il fallait « donner du sens à la rigueur ». Aujourd’hui, comme nous, il dit qu’il faut s’attaquer à la finance. Il n’y a pas si longtemps, il envisageait une majorité avec Bayrou (…). Il a récemment clairement affirmé que sa majorité est dans la diversité de la gauche. Voilà des avancées qu’il faut mettre au crédit des évolutions de l’opinion publique auxquelles contribue la dynamique et rassembleuse campagne de Jean-Luc Mélenchon (…). » Cet article de Patrick Le Hyaric se trouve en bonne place sur le site web de la fédération du Calvados du PCF.

Pourtant, dans les soixante propositions de François Hollande, il faut chercher à la loupe de véritables mesures s’attaquant vraiment à la finance. Les plus radicales ne vont pas au-delà de la « moralisation » prônée aussi en son temps par Sarkozy et le G20 (1). Mais rien qui permette d’ôter le contrôle de la finance sur la marche de l’économie. Bref, Patrick Le Hyaric essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes (2).

Après les effets de manche du Bourget, Hollande se montre très clair quand il s’agit de rassurer les marchés financiers, à en croire ses propos rapportés par le Guardian : « La gauche a été au gouvernement pendant quinze ans, nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a donc pas de craintes à avoir ». Lisez : la finance n’a pas de crainte à avoir.

François Hollande a certes la possibilité de gagner face à Sarkozy, étant donné le rejet de ce dernier dans l’opinion. Mais le programme de François Hollande ne résoudra rien. Il n’entame pas la toute puissance de la finance, il ne remet pas en cause un partage des richesses sans cesse plus défavorable au monde du travail. Il faut virer Sarkozy, mais, une fois Hollande élu, il ne faudra compter que sur nos mobilisations pour imposer un véritable changement de cap.

 (1) Voir la mesure n°7 dans les « 60 propositions » de François Hollande : « Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi de leurs opérations spéculatives. J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. Il sera mis fin aux produits financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie. Je supprimerai les stocks-options, sauf pour les entreprises naissantes, et j’encadrerai les bonus. Je taxerai les bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15%. Je proposerai la création d’une taxe sur toutes les transactions financières ainsi que d’une agence publique européenne de notation« .

 (2) Le programme du Front de gauche est lui-même d’une grande timidité dès qu’il s’agit d’énoncer des mesures concrètes contre la finance. Ce programme se contente ainsi de prôner le « placement sous contrôle social des banques privées qui ne respecteraient pas la nouvelle réglementation en matière de lutte contre la spéculation et la financiarisation de notre économie« . Il n’envisage pas l’expropriation de ces banques et leur réunion dans un système public du crédit. Comment, alors, « reprendre le pouvoir aux banques et aux marchés financiers« , comme le proclame fièrement le Front de gauche ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :