Le CAC14 est né

Un collectif pour l’audit citoyen de la dette publique a été constitué à Caen. Son but est de relayer l’appel national pour refuser les discours culpabilisateurs pour le remboursement de la dette publique. Au bout du compte, c’est refuser les politiques d’austérité imposées au nom de la dette. Première étape prévue : une réunion publique mi-mars.

Plusieurs organisations se sont rencontrées localement, à plusieurs reprises, et ont décidé de s’engager dans la démarche de l’audit initiée en octobre dernier. Ce sont la FASE, Solidaires, la FSU, le NPA et Europe Ecologie – Les Verts, rejointes par la suite par le PG.

Une démarche unitaire

Les cinq organisations ont annoncé la naissance du CAC14 dans une déclaration commune mardi 7 février.

« Le 26 octobre, le Collectif national pour un audit citoyen de la dette publique publiait son appel constitutif.
Dans ce cadre ont été créés au plan national et local des collectifs regroupant syndicats, associations qui avec des experts indépendants, avec collègues, voisins et concitoyens ont décidé de prendre en main leurs affaires, pour que revive la démocratie.
Écoles, hôpitaux, hébergement d’urgence, Retraites, chômage, culture, environnement… nous vivons tous au quotidien l’austérité budgétaire et le pire est à venir.
«Nous vivons au-dessus de nos moyens», telle est la rengaine que l’on nous ressasse dans les grands médias.
Maintenant «il faut rembourser la dette», nous répète-t-on matin et soir. «On n’a pas le choix, il faut rassurer les marchés financiers, il était question alors de sauver le triple A de la France» avec la mise en place d’une politique d’austérité. Alors « que de ne pas le faire » était une catastrophe annoncée, la perte du triple A est devenue pour Sarkozy et ses collaborateurs quasiment anecdotique.
De notre côté, nous refusons tous ces discours culpabilisateurs.
Nous ne voulons pas assister en spectateurs à la remise en cause de tout ce qui rendait encore vivables nos sociétés, en France et en Europe.
Avons-nous trop dépensé pour l’école et la santé, ou bien les cadeaux fiscaux et sociaux depuis vingt ans ont-ils asséché les budgets ?
Cette dette a-t-elle été tout entière contractée dans l’intérêt général, ou bien peut-elle être considérée en partie comme illégitime ?
Qui détient ses titres et profite de l’austérité ? Pourquoi les États sont-ils obligés de s’endetter auprès des marchés financiers et des banques, alors que celles-ci peuvent emprunter directement et pour moins cher à la Banque centrale européenne ?
Nous refusons que ces questions soient évacuées ou traitées dans notre dos par les experts officiels sous influence des lobbies économiques et financiers. Nous voulons y répondre nous-mêmes dans le cadre d’un vaste débat démocratique qui décidera de notre avenir commun.
Nous nous mobilisons dans nos villes, nos quartiers, nos villages, nos lieux de travail, au niveau départe-mental, NPA, FASE, EE-LV, FSU et Solidaires ont décidé de la création du collectif CAC14 (Collectif pour un Audit Citoyen du 14).
Quatre réunions ont déjà eu lieu et à l’instar de ce qui ce passe dans de nombreux départements en France, nous souhaitons l’élargissement de ce collectif à d’autres syndicats, d’autres associations.
C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser une réunion publique en Mars (dont le lieu & la date seront précisés prochainement) avec intervention d’un membre du collectif national qui présentera la démarche et arguments qui amènent à la conclusion que ce n’est pas à nous de payer leurs dettes. »

Une dette illégitime

Le NPA s’engage dans cette campagne. Pour le NPA, la dette publique est illégitime, elle devrait être annulée et son remboursement devrait être stoppé. La dette est illégitime car elle est la conséquence de politiques défiscalisant les hauts revenus, et la conséquence des aides versées sans compter aux banques et aux grandes entreprises. Ces politiques fiscales et ces aides ont asséché les finances publiques. Nous sommes persuadés que l’audit mené par nos organisations le montrera largement. Et il y a encore beaucoup de zones d’ombre à percer : qui possède les titres de la dette publique par exemple ? Nous voulons savoir cela.

La dette est le prétexte à la mise en place de politiques d’austérité. En dévoilant ce qu’est la dette, nous voulons aider à la résistance contre les politiques d’austérité, aider les mobilisations pour financer les services publics, l’hôpital public par exemple, soumis pour partie aux marchés financiers depuis la loi réformant son mode de financement.

Notre objectif, finalement, c’est mieux comprendre pour mieux se battre, refuser de se laisser enfermer dans les discours culpabilisateurs officiels pour mieux prendre en main nos affaires. C’est pour cela que l’audit n’est pas une affaire de spécialistes, c’est une initiative qui a pour ambition d’associer largement la population autour d’un vaste débat public. Premier rendez-vous : le débat public prévu mi-mars à Caen. Auparavant, le Comité Amérique Latine de Caen organisera, le 5 mars, une soirée sur la dette vue d’Amérique latine, et notamment d’Equateur.

Pratique :

Le site national de la campagne : c’est ici.
Pour contacter le collectif à Caen, écrire à : cac14@audit-citoyen.org


En savoir plus :

Lire le quatre-pages du NPA : La dette, le casse du siècle.
Tout sur la dette sur le site du NPA : c’est ici.
Lire l’article de Damien Millet et Eric Toussaint, du CADTM : L’audit citoyen de la dette : comment et pourquoi ?.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :