Encore un procès contre des militants

Deux militants actifs pendant le mouvement contre la réforme des retraites sont convoqués au tribunal lundi 30 janvier, à Caen, pour « entrave à la circulation ». C’est une nouvelle tentative de criminaliser les mouvements sociaux. Le NPA exige la relaxe et l’abandon de toutes les poursuites.

C’était le 26 octobre 2010, après le blocage de la zone industrielle de Carpiquet, près de Caen. Le blocage ayant été levé, plusieurs militants partent en voiture, empruntent le périphérique mais sont stoppés par la police. Deux conducteurs de véhicules sont interpellés. Plusieurs mois après, ils sont convoqués par la justice qui leur reproche d’avoir entravé la circulation.

Cette action contre deux militants vise tout le mouvement syndical et les mouvements sociaux qui résistent à juste titre contre la casse sociale.

C’est une nouvelle tentative d’intimidation qui s’inscrit dans une politique de plus en plus répressive, qui s’attaque une nouvelle fois au droit de grève, comme on le voit aujourd’hui dans le transport aérien.

Le NPA exige la relaxe et soutient l’appel au rassemblement lancé par l’intersyndicale et le comité anti-répression de Caen.

Défendons le droit de manifester !

Rassemblement à partir de 14h30 devant le tribunal place Fontette, à Caen.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :