Rencontres Internationales de Jeunes (RIJ) 2011

Comme chaque année, depuis 28 ans, la Quatrième Internationale organise les Rencontres Internationales de Jeunes (RIJ). Après la Grèce en 2009, l’Italie en 2010, cette année c’était au tour de la France d’organiser ces RIJ à Fumel (Lot-et-Garonne) la semaine dernière, du 23 au 30 Juillet. Ce fût alors l’occasion pour pas moins de 480 révolutionnaires de se retrouver durant une semaine d’échanges et de débats. Ces jeunes sont principalement venus d’Europe (Grèce, Espagne, Portugal, Autriche, Allemagne, Danemark, …) mais aussi de Tunisie, du Mexique ou encore d’Irak.

Si le camp est un véritable succès sur le plan des effectifs, il l’est encore plus sur la qualité des débats et des échanges qui ont pu y avoir. Face à la situation internationale brûlante (révolutions dans le monde arabe, mouvements des indignés en Grèce et en Espagne, …), un programme avait spécialement été élaboré pour répondre aux enjeux de la période et permettre aux participants d’y voir un peu plus clair et de ressortir déterminés comme jamais. Ainsi, les trois premiers jours étaient des journées thématiques tournant autour de grands thèmes comme l’économie, l’écologie ou encore les discriminations de genre. Enfin, les trois derniers jours étaient centrés autour du triptyque « Luttes/Stratégie/Parti » permettant aux participants de développer toute une série de sujets brûlants d’actualité comme la révolution permanente, le rôle de l’Etat, ou encore la situation en Tunisie et plus généralement dans les pays arabes.

Le camp a aussi été l’occasion confirmer que les attaques de la bourgeoisie sont bien présentes partout et que pour les contrer il est nécessaire de s’organiser à une échelle la plus large possible (voir ci-dessous l’appel de la commission permanente internationale du rassemblement de Fumel).

Pour ce qui est de la délégation française, le camp a été l’occasion de préparer la rentrée sur les différents lieux d’intervention lycées, facs, jeunes travailleurs mais aussi de préparer la campagne présidentielle de 2012 avec le premier meeting du candidat NPA Philippe Poutou.

La prochaine échéance internationale sera le contre-sommet du G20 à Nice qui se déroulera début Novembre. Pour ce qui est des RIJ de 2012, elles auront lieu en Espagne, fin Juillet comme d’habitude.

Appel issu de la Commission permanente sur les processus révolutionnaires et contre la guerre impérialiste

Aux quatre coins du monde, la jeunesse ne paiera pas la crise !

De Tunis à Athènes, du Caire à Barcelone, la jeunesse a été cette année encore l’étincelle des soulèvements populaires. Les capitalistes font face à la plus grave crise de leur système depuis 1929 et se sont promis de la faire payer aux jeunes, aux travailleu–r–se–s, aux classes populaires et aux peuples opprimés.

Leurs offensives économiques, sociales et militaires sont sans limites ? Nos résistances aussi !

Nous avons encore tout notre avenir à construire, mais le capitalisme n’offre aucun futur à la jeunesse du monde entier.

Annulation de la dette, au nord comme au sud ! Que celle-ci ait été contractée par des dictatures afin de s’acheter des palais et de réprimer leur population ou par les régimes « démocratiques » pour offrir des cadeaux aux capitalistes, nous savons bien que nous n’avons jamais vu la couleur de cet argent et que nous sommes une majorité à être bien loin de vivre « au dessus de nos moyens » comme le répètent les médias à la solde des exploiteurs ! Nationalisation des banques et de l’économie sous le contrôle des travailleurs et de la population !

Contre l’impérialisme, qu’il se manifeste par des bombardements, des occupations militaires ou une mise sous tutelle économique par l’intermédiaire de la dette par les institutions internationales comme l’UE ou le FMI ! Non à l’intervention militaire en Libye et aux tentatives de reprendre le contrôle des processus révolutionnaires dans le monde arabe ! De l’Afghanistan à l’Irak, de la Côte d’Ivoire à la Palestine, autodétermination des peuples !

Contre les plans d’austérité, les privatisations, les coupes budgétaires, les licenciements dans le public comme dans le privé ! Les travailleurs et les jeunes ne sont pas responsables de la crise et ne doivent la payer ni en tant que salariés, ni en tant qu’usagers des services publics et contribuables. Nous devons aller vers la convergence des luttes pour refuser ensemble un avenir de misère, de chômage et de précarité !

Contre la chasse aux immigrés, régularisation de tous les sans papiers !

Contre la destruction de la planète par le capitalisme ! Contre l’utilisation des pays du Sud comme poubelle du Nord !

Face aux offensives impérialistes et racistes, qui n’ont pour but que de nous faire payer la crise, les jeunes répondent : résistance internationale !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :