Notre santé en danger

Le comité NPA Lisieux,Pays d’Auge dénonce fermement la décision de la direction de l’hôpital Robert Bisson de fermer les 8 lits du service de médecine ambulatoire et alerte l’ensemble des salariés et usagers de Lisieux sur les graves menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’avenir de l’hôpital.

Cette nouvelle offensive contre le service public est encore une fois dictées par une logique de rentabilité financière.

Pour la Direction, tous les prétextes sont bons pour vider l’hôpital de Lisieux de son contenu :
– Fermeture de salles au motif qu’il manque de personnel.
– Harcèlement moral et pressions sur les personnels qui ne seraient pas « assez productif » avec des conséquences sur leur santé (angoisse, dépression, etc..) engendrant arrêt maladie, départs, etc..
– Locaux trop vétustes nécessitant de gros travaux dont le coût pèsera lourdement sur le budget
– Taux d’occupation des lits trop faible donc recettes en diminution, etc..

Ce n’est pas le personnel qui creuse le déficit budgétaire mais bien la politique de gestion de la Direction !

L’encombrement des urgences, la fermeture de lits, les postes supprimés, les conditions de travail des personnels soignants dégradés font planer une
menace mortelle pour l’existence de l’hôpital public de Lisieux pour le plus grand bénéfice du privé.

Il y a largement les moyens de financer la santé grâce aux cotisations sociales. Pour cela il faut stopper les exonérations de cotisations dont bénéficient les patrons : 38 milliards en 2010, bien plus que le soi-disant déficit de la sécu. La sécurité sociale est malade de son manque de recettes, pas de ses dépenses. Pour y remédier imposons l’arrêt des suppressions de postes dans le service public, l’interdiction des licenciements, le partage du travail entre tous et toutes, une augmentation de salaire de 300 € nets pour tous, l’arrêt du pillage de la sécu par l’industrie pharmaceutique qui a fait d’énormes profits en 2010. Ces mesures apporteraient plus d’argent pour la sécu. Cela permettrait même de rembourser à tous les soins à 100 % !

Les hôpitaux publics doivent rester des hôpitaux de proximité avec tous leurs services et suffisamment de personnel !

La santé doit être gratuite !

Le comité NPA Lisieux, Pays d’Auge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :