Les indigné.e.s place Saint-Pierre à Caen

Une cinquantaine de personnes se sont retrouvées place Saint-Pierre, à Caen, samedi dernier. Sur le « modèle » des indigné.e.s dans l’Etat espagnol, quelques jeunes ou moins jeunes s’étaient passés le mot.

L’objet de ce premier rassemblement : débattre, témoigner, apporter son soutien aux révoltes tant dans le monde arabe qu’en Europe, notamment aux Espagnols et aux Grecques qui n’en peuvent plus de l’austérité que les puissants de ce monde, G8 et FMI, leur imposent. Destruction des droits sociaux, privatisations à tout-va, généralisation de la précarité, avec, au bout du compte, encore plus de misère, encore plus de souffrances, alors qu’une infime minorité de riches ne savent que faire des fortunes qu’ils amassent : tel est le monde dans lequel nous vivons.

Samedi, à Caen, les témoignages dénonçaient tous ce système inhumain qui enfonce la planète dans la crise. Ce système a un nom : c’est le capitalisme, l’exploitation du travail humain pour le profit de quelques uns, la course au profit, à la « rentabilité », à la « productivité ». Les désastres sont devant nos yeux, et le nucléaire a été dénoncé comme l’une des expressions les plus monstrueuses de la course au profit. La remise en cause du droit à l’éducation a été pointée par d’autres…

Etant donnés l’heure et le lieu de ce rassemblement, de nombreux passants se sont joints au cercle des indigné.e.s, certains restant quelques minutes seulement, d’autres plus longtemps, tous étant intéressés par les propos échangés. La preuve que la discussion sur l’avenir de la société est possible, nécessaire. Et chacun avait en tête qu’au-delà de l’indignation, c’est l’action ensemble pour changer le monde qui est nécessaire.

D’autres rassemblements devraient suivre ce premier rendez-vous. Le prochain sera samedi 11 juin, à partir de 15h, place du Théâtre à Caen.


Lire les articles sur le mouvement des indigné.e.s dans l’Etat espagnol.


Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :