Soutien aux luttes des peuples arabes, condamnation de l’intervention des grandes puissances en Libye : débats au conseil municipal d’Hérouville Saint-Clair

Un débat sur la Tunisie, la Libye et les révolutions arabes était à l’ordre du jour du conseil municipal d’Hérouville Saint-Clair. Patrick Arz, conseiller municipal NPA, a présenté deux motions. La première, affirmant une « complète solidarité » avec les peuples de Méditerranée en lutte a été adoptée. La seconde, dénonçant l’intervention des grandes puissances en Libye a été rejetée tant par la droite que par le PS.

La première motion (lire ci-dessous) a été adoptée, même si les propos du maire laissaient peu d’espoir pour concrétiser une coopération décentralisée avec des villes ou villages en Tunisie (« on le fera seulement si on en a la possibilité… »). Mais au moment où la droite joue sur les peurs (la peur des peuples arabes, la peur des révolutions en cours, la peur de vagues d’immigration…), exprimer au contraire son soutien est important. Présentée au vote par le groupe EE-LV au conseil municipal de Caen, cette même motion avait déjà été adoptée dans cette ville voisine.*

La motion de soutien au peuple libyen (lire ci-dessous) a suscité des oppositions, venant du PS et de la droite, qui refusaient de condamner l’intervention militaire de la France, des Etats-Unis et du Royaume Uni. Une mention spéciale au représentant du MRC : opposé à la direction des opérations par l’OTAN, mais pas opposé à ces mêmes opérations et à la continuation des bombardements puisque c’est une décision de l’ONU, il s’est abstenu.

La motion défendu par Patrick Arz a quand même reçu le soutien de Pascal Rogue et de Raphaël Yem (Europe Ecologie – Les Verts) et de Laurence Touroult (PCF). Au travers de ce vote, on constate qu’heureusement une partie de la gauche refuse d’emboîter le pas (cadencé) à Sarkozy.


Motion adoptée par le conseil municipal

Nous avons vécu depuis plusieurs mois un grand moment d’Histoire pour les pays d’Afrique du Nord et du Maghreb. Les révolutions tunisienne et égyptienne ont été des événements considérables, à la hauteur de ce qu’a été en 1989 la chute du mur de Berlin. Ces révoltes dans tous les pays arabes témoignent d’une aspiration à vivre dans des sociétés démocratiques et respectueuses des droits fondamentaux permettant à chacun de vivre dignement. Le courage, la détermination des femmes et des hommes de toutes conditions, engagés, font notre admiration, mais surtout, nous confortent dans la capacité qu’ont les humains à construire des sociétés libres, ouvertes et tolérantes.

L’Europe et la France doivent trouver les voies d’un soutien qui aide les peuples à se libérer sur les plans politique, économique et social.

En France, dans de nombreuses villes, comme ici à Hérouville, des comités de soutien se structurent, renforcent en même temps des liens avec tous ceux, immigrés qui, bien souvent, ont été contraints de trouver asile chez nous aussi bien pour des raisons économiques que politiques ; ces actions sont importantes, et nous savons que cela compte pour nos amis de l’autre rive de la Méditerranée.

Ce soir, réunis en conseil municipal, il est important que la ville d’Hérouville saint Clair, qui connaît le prix de la Liberté et de la Paix, affirme solennellement son soutien à tous les peuples de la Méditerranée engagés dans ces combats porteurs de justice.

Nous devons cependant aller plus loin. Les collectivités engagées dans des politiques de coopération décentralisée, fondées sur des valeurs de solidarité et de réciprocité savent combien elles contribuent à la construction d’un monde de paix, de justice sociale.

Dans la période de transition difficile que vivent ces peuples, il faut trouver les moyens concrets permettant de favoriser les échanges tant sur les plans économiques, sociaux, culturels, qui renforcent la capacité des peuples à se développer.

C’est pourquoi, réuni ce lundi 4 avril 2011, le Conseil Municipal de la ville d’Hérouville saint Clair :

– réaffirme sa complète solidarité à tous les peuples de la Méditerranée qui luttent pour accéder à la démocratie, la justice et le respect des droits humains ; salue avec force la magnifique persévérance des peuples à souhaiter se débarrasser des jougs autoritaires ; affirme son espérance de voir des sociétés plus justes et libres se construire dans tous les pays ;

– s’engage à étudier la possibilité d’établir une politique de coopération décentralisée avec une ou plusieurs communes de Tunisie ou d’Egypte.


Motion de soutien au peuple libyen contre la dictature

La population libyenne qui s’est soulevée contre Kadhafi fait face à un déchaînement de violence meurtrière de la part des partisans du dictateur.

Notre soutien aux insurgés libyens, même seulement moral, a son importance.

C’est pourquoi le conseil municipal d’Hérouville Saint-Clair exprime solennellement sa solidarité pleine et entière au peuple libyen auquel il faudrait donner les moyens de se défendre, y compris les armes dont il a besoin pour chasser le dictateur.

Via les ONG, il faut aussi, sans plus attendre, déployer une assistance humanitaire d’ampleur notamment pour les populations déplacées. Enfin, il faut placer sous séquestre les biens du dictateur et de son entourage en France et en Europe, pour les restituer au peuple libyen.

L’intervention militaire sous direction de l’OTAN ne vise pas ces objectifs. Certaines grandes puissances, dont la France, veulent saisir l’occasion que leur procure la folie du dictateur pour tenter de reprendre la main dans la région, riche en pétrole, tout en se donnant le beau rôle de défenseur des peuples. Ces grandes puissances, qui, il y a quelques mois seulement, déroulaient le tapis rouge sous les pas de Kadhafi, n’ont pas même froncé le sourcil contre l’intervention des troupes saoudiennes contre la révolte au Bahreïn.

Réuni ce lundi 4 avril 2011, le Conseil Municipal de la ville d’Hérouville Saint Clair :

– réaffirme sa solidarité avec le peuple libyen

– se prononce pour l’arrêt de l’escalade militaire qui se profile avec l’envoi de militaires et d’agents des services spéciaux (CIA…) au sol,

– exige l’arrêt des bombardements qui ont fait leurs premières victimes dans le camp des insurgés.


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :