Cantonales 2011. Le NPA présente ses candidats sur Lisieux 2

Léa Gauroy est la candidate du NPA. 20 ans, technicienne de surface, Léa est née à Hauteville et habite dans le quartier. Son suppléant est Guillaume Mathys, 24 ans, à la recherche d’un emploi. Ensemble, ils veulent représenter la véritable alternative à cette droite qui n’est rien d’autre que le prolongement politique du Médef .

Sarkozy et Fillon gouvernent pour le Médef. Ils veulent faire payer la crise capitaliste aux travailleurs, mais la résistance est bien là. Comme cet automne, où des millions de jeunes et de travailleurs ont fait grève et ont manifester dans la rue. Léa et Guillaume veulent être des porte-voix de ceux et celles qui luttent, ceux et celles qui ne lâchent rien. Née à Hauteville, Léa « vit dans ce quartier depuis toujours ». Elle connaît bien la « précarité dans laquelle vivent les gens ». Au Conseil général, il faudrait des élus qui défendent cette majorité de la population qui souffre des politiques de casse sociale qu’on nous impose depuis des années. Des élus qui conservent leur totale indépendance à l’égard du Parti socialiste qui, lorsqu’il est aux postes de commande, mène une politique qui ressemble comme à une soeur à celle de la droite. C’est le cas au Conseil régional de Basse-Normandie, où le PS gouverne avec l’appui sans faille du PCF, allié avec le Parti de gauche sur Lisieux 2. Léa et Guillaume rejettent ces alliances qui tournent le dos aux intérêts des travailleurs dès le soir de l’élection. Tout au long de leur campagne, ils n’auront de cesse d’expliquer qu’il faut compter avant tout sur nos mobilisations, sur les luttes, pour résister aux mauvais coups, et gagner de nouveaux droits. Alors, qu’on ne compte pas sur eux pour jouer les ramasseurs de voix pour le Parti socialiste !

Pour eux, une politique de gauche ne peut qu’être anticapitaliste. L’argent public devrait service à répondre aux besoins de la population. C’est pour cela que Léa et Guillaume font une série de propositions immédiates : la construction d’une nouvelle crèche, d’une cantine bio qui permette de supprimer les intermédiaires entre les paysans et les utilisateurs, une politique culturelle active avec des réductions de tarifs, des transports de proximité plutôt que des milliards engloutis dans une future Ligne à grande vitesse qui ne profitera qu’à une petite minorité…

Léa Gauroy et Guillaume Mathys tiennent un meeting de campagne vendredi 11 mars, à 20h, salle Mozart à Hauteville.

D’autres infos sur le blog de campagne du NPA de Lisieux.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :