Une détermination intacte

Lisieux, mardi matin, Caen, mercredi matin : les actions pour bien montrer que la contestation de la réforme des retraites est bien vivace sont déjà programmées. De quoi préparer une nouvelle grande manifestation, samedi prochain, pour relancer la mobilisation. On est passé pas très loin de la généralisation de la grève. Ce n’est que partie remise.

Le mouvement contre la réforme des retraites est massif, déterminé et radical. Ceux qui, au gouvernement, croiraient possible de fermer rapidement la parenthèse se trompent. Ce n’est plus seulement la réforme des retraites qui est contestée, c’est le gouvernement lui-même qui est mis en cause, la politique antisociale globale qu’il mène, et les institutions à sa botte. La rue doit inventer un autre mode de fonctionnement pour la société : partager les richesses créées par les travailleurs, aujourd’hui confisquées par une poignée de privilégiés ; permettre que les choix qui nous concernent soient faits par nous-mêmes, et pas par quelques centaines d’élus qui représentent la classe sociale qui mène une véritable guerre sociale contre la majorité de la population. La rue en a le pouvoir, et la légitimité, car les manifestants de ces dernières semaines représentent l’écrasante majorité de la jeunesse et des travailleurs.

Ceux qui, à gauche, seraient tentés de mettre le cap sur 2012 font fausse route car Sarkozy continuera sur sa lancée, en s’attaquant à l’hôpital public, à l’assurance maladie, aux RTT, aux congés payés. Avec Sarkozy au pouvoir, les travailleurs n’auront pas un jour de répit. Il faut l’arrêter, et c’est maintenant, pas en 2012 que cela se passe.

Les manifestations de samedi 6 novembre sont importantes pour la relance du mouvement. Elles doivent montrer que nous ne lâchons pas prise ; que nous n’avons pas perdu le bras de fer et que le blocage du pays par la grève générale reste la perspective si nous voulons faire plier le gouvernement.

D’ici samedi, les actions unitaires doivent permettre de renforcer la solidarité entre les différents secteurs, d’affirmer notre détermination.
Vendredi soir, à Caen, est organisée une soirée spectacle de soutien aux grèves et contre la répression, à l’initiative d’artistes et soutenue par plusieurs organisations, dont le NPA, et par l’intersyndicale. Les fonds recueillis seront versés à l’intersyndicale pour les grévistes.


Ecouter Olivier Besancenot sur Europe 1 le 29 octobre : c’est sur NPA-TV.
Lire l’interview d’Olivier Besancenot au Parisien Dimanche du 31 octobre.


Déclaration de l’intersyndicale du Calvados CFDT-CFTC-CFE/CGC-CGT-FSU-FO-UNSA-Solidaires :

Après les journées de mobilisation de Septembre et d’Octobre, la journée de mobilisation du 28 Octobre montre une participation aux manifestations toujours importante malgré le vote de la loi et les vacances scolaires. Le refus de cette « réforme » profondément injuste reste toujours aussi fort et le soutien de la population au mouvement social reste considérable.

Ce mouvement contre la « réforme » des retraites cristallise le rejet d’une politique mise au service des plus riches et du patronat. Malgré la propagande gouvernementale, les salariés et la grande majorité de la population ont pris conscience que la question des salaires, de l’emploi et des retraites renvoie à la question du partage de la richesse produite et les jeunes ont compris que cette « réforme » va durcir les conditions de leur entrée sur le marché du travail et aggraver leur précarité.

Cette mobilisation des jeunes aux côtés des salariés témoigne non seulement du refus de cette réforme qui hypothèque le droit à une retraite future pour eux, mais également de l’inquiétude d’une génération qui, faute d’autres choix, risque de vivre moins bien que les générations précédentes.

Nous refusons que le gouvernement y réponde par le déni et la répression. Les interventions des forces de l’ordre se sont multipliées, parfois de façon inappropriée et avec des méthodes visant à créer plus de désordre. La pression policière relève d’une stratégie de tension que nous dénonçons et qui traduit les difficultés du gouvernement face à cette crise sociale.

Notre responsabilité d’organisations syndicales est bien de donner à ce processus de nouvelles voies d’action et d’impulser la réussite de la prochaine mobilisation nationale du Samedi 6 Novembre.

« Tous ensemble, dans l’unité d’action »
Pour refuser cette réforme injuste
Contre ce gouvernement qui ne veut rien entendre.

Caen, le 29 octobre 2010


Déclarations d’organisations en soutien au concert de soutien de vendredi 5 novembre à Caen :

Soutien aux grévistes

Depuis des semaines un puissant mouvement social de refus de la contre réforme des retraites est soutenu par une très grande majorité de la population. Le président, son gouvernement, sa majorité godillot au parlement, s’obstinent à ne pas vouloir entendre la voix de la rue.

Sarkozy veut passer en force, en finir avec les luttes des travailleurs et de la jeunesse qui se mobilisent. Son gouvernement, avec l’aide complaisante des principaux médias, se livre à une déformation systématique de l’information, tandis que se produisent des actes de provocation et de brutalité de la part des forces de police : usage de flash-ball, de lances grenades à tirs tendus, matraquages et encerclement de manifestants avec arrestations massives, visant à diviser, créer la peur et humilier pour empêcher plus particulièrement la jeunesse d’exercer ses droits à manifester et d’expression.

Le pouvoir n’hésite pas à débloquer par la force les piquets de grève et s’attaque à ce droit constitutionnel en réquisitionnant de façon illégale des grévistes des raffineries, en particulier à Grandpuits. (« une atteinte grave et manifestement illégale au droit de grève » selon le tribunal)
Nous condamnons cette politique de répression et jugeons le président et son gouvernement seuls responsables des troubles occasionnés de par leur gestion du conflit.

Nous assurons de notre totale solidarité les grévistes, leurs organisations syndicales.

Nous exigeons le respect du droit de grève, droit fondamental acquis par les salariés.

Nous appelons à participer à toutes les actions en cours.

Nous organisons avec le CPSCA ( Coordination des Professionnels du Spectacle du Cinéma et de l’Audiovisuel) et l’intersyndicale une soirée festive et conviviale de soutien aux grévistes le vendredi 5 novembre à partir de 19h au Cargö pour recueillir des fonds de solidarité.

Déclaration signée à ce jour par : NPA, PCF, PG, FASE, FSU, Solidaires et LDH.


Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :