Travailleurs, lycéens, étudiants dans la rue

A Caen, la journée a commencé à 8h, devant la Banque de France, pour les grévistes de différents secteurs, pour les organisations syndicales et pour les lycéens et les étudiants venus apporter leur soutien. Objectif : le blocage des convoyages de fond.

Un cortège s’est ensuite dirigé vers le dépôt de carburants de Caen, maintenant gardé en permanence par la police pour permettre les va-et-vient de camions, malgré la présence des manifestants. Sarkozy pense-t-il pouvoir faire garder en permanence par la police l’ensemble des dépôts d’essence, et pourquoi pas aussi, l’ensemble des noeuds routiers, l’ensemble des gares, l’ensemble des zones d’activité… et venir ainsi à bout de la protestation de la masse de la population ?

De leur côté, les lycéens et les étudiants ont manifesté en ville en début d’après-midi. Les lycéens étaient peu nombreux car la plupart des lycées sont fermés, ou alors les cours sont suspendus. Du coup, les élèves restent chez eux depuis plusieurs jours. Le cortège, environ 600 personnes, est allé apporter son soutien aux cheminots, à la gare SNCF, et a occupé les voies une vingtaine de minutes, avant de reprendre le chemin du centre-ville et du campus. Jeudi, l’assemblée générale étudiante avait décidé de ne pas poursuivre le blocage du campus 1 mais la mobilisation continue quand même. L’assemblée générale a aussi décidé d’envoyer cinq représentants à la première coordination nationale étudiante qui se tiendra au Mans samedi et dimanche. Compte rendu et débat sur les perspectives lors de la prochaine assemblée générale, lundi matin.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :