2 000 manifestants à Lisieux, 1 800 à Vire, 40 000 à Caen : on ne lâche rien ! Maintenant, on bloque tout !

La contestation de la réforme des retraites ne faiblit pas. Moins nombreux que mardi dernier, les jeunes étaient remplacés par des familles, des personnes qui manifestent peu souvent en semaine mais qui ont tenu à venir exprimer leur soutien au mouvement de révolte contre Sarkozy. Le plus remarquable, ce samedi, c’est la conviction partagée par de plus en plus de manifestants qu’il faut passer un cran au-dessus.

Les manifestations ne font pas plier Sarkozy : il en rajoute même dans la provocation en affirmant ce soir que les manifestations d’aujourd’hui enregistrent « le plus bas niveau de participation » depuis début septembre ! Pour faire céder Sarkozy, c’est la grève générale qu’il faut lui opposer.

Des secteurs ont reconduit la grève depuis mardi dernier. Ces grèves et le blocage des raffineries posent la vraie question : le blocage économique du pays. Mais ni les cheminots seuls, ni les travailleurs des raffineries seuls ne viendront à bout de l’obstination du pouvoir. Il faut s’y mettre toutes et tous !

Lundi, les personnels de l’Education commencent la grève reconductible dans le Calvados, comme dans beaucoup d’autres départements. Les grévistes ont rendez-vous à 10h à la Maison des syndicats. Dans les autres secteurs, l’intersyndicale appelle les travailleurs à se réunir et à décider ensemble de la suite du mouvement. Que peut être cette suite sinon le vote de la grève et sa reconduction, comme à la SNCF, comme dans les raffineries, comme dans de nombreux établissements scolaires, et l’extension du blocage du pays ?

Vendredi, l’intersyndicale organisait à Caen et à Ouistreham le blocage des dépôts de carburants. Mardi, ce sera ville morte à Vire avec l’occupation dès 14h de trois rond-points importants pour la circulation et le blocage des camions, suivie à 17h30 par une manifestation en centre ville.

En multipliant grèves et opérations de blocage, montrons que notre détermination se renforce !

Dehors Sarkozy !

Le gouvernement et Sarkozy étaient bien sûr au centre des « attentions » des manifestants. A Caen, le slogan « Sarko, Fillon, Woerth et Bettencourt, tout çà à la poubelle« , lancé depuis le cortège du NPA, était très largement repris par les manifestants, de même que « c’est pas les Roms, c’est pas les sans-papiers, c’est Sarkozy qu’il faut virer ! » A Lisieux, les volets et la façade de la permanence UMP ont quelque peu souffert au passage du cortège… Les militants et militantes du NPA ont largement distribué les faux billets de 500 euros appelant à virer Woerth et Sarkozy, « parce qu’ils le volent bien« . A Vire, le député-maire de droite a « oublié » de se présenter au repas des anciens où s’était invité le défilé. Evaporé le député-maire ? Du coup, un collage d’affiches sur la mairie a été improvisé pour qu’il retienne bien qu’« on n’en veut pas de cette réforme ! »

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :