Plusieurs milliers de manifestants dans le Calvados ce 1er Mai

Mobilisation en demi-teinte dans le Calvados, ce 1er Mai 2010. 4000 personnes dans la rue à Caen, plusieurs centaines à Vire et à Lisieux. Certains syndicats avaient des cortèges moins nombreux que le 23 mars dernier. La « réforme » des retraites de Sarkozy est pourtant dans toutes les têtes.

A Vire, il n’y avait aucun appel unitaire pour préparer ce 1er Mai. Faute d’appel unitaire, le comité NPA du Bocage virois avait distribué un tract à 3200 exemplaires sur les quartiers, les entreprises et le marché. A Caen, les rassemblements du 20 avril devant préparer la 1er Mai étaient mal annoncés et n’ont pas attiré la foule. Les dirigeants des confédérations syndicales avaient pourtant multiplié les appels à la mobilisation. Mais Bernard Thibault, pour la CGT, affichait dans le même temps des ambitions bien mesurées : « peser » sur le gouvernement, à la veille d’un « sommet social » censé faire entendre la voix des salariés. L’intersyndicale CGT-CFDT-FSU-Solidaires-UNSA dénonce à juste titre la politique du gouvernement, mais c’est pour demander une plus grande concertation. Qui peut croire que cette concertation débouchera sur quoi que ce soit de positif pour les intérêts des salariés ? Seule une véritable mobilisation des travailleurs du privé et du public, unis, pourrait faire reculer gouvernement et patrons. C’est vrai aussi pour la lutte contre la réforme des retraites de Sarkozy, pour imposer une répartition des richesses pour assurer le financement des régimes de répartition, que contre le chômage et la précarité, et pour les salaires.

A Vire comme à Caen, les prises de parole des responsables syndicaux ont bien posé les problèmes, mais pas de véritables appels à la mobilisation, sinon un rassemblement, à Caen, le 10 mai, avec demande d’audience à la préfecture. Toujours pour « peser » sur le gouvernement… Les atermoiements des directions confédérales ne peuvent qu’alimenter l’attentisme et le scepticisme des travailleurs. Il est grand temps de préparer sérieusement un mouvement « tous ensemble » et reconductible, sinon le terrible scénario de 2009, avec l’échec des manifestations, se reproduira.

Regroupées sur la base de l’appel Attac-Copernic « Faire entendre les exigences citoyennes sur les retraites », plusieurs organisations (ATTAC, Solidaires, FSU, FSE, NPA, PCF, FASE, PG…) préparent un grand meeting fixé au jeudi 27 mai, à Caen, pour participer à la construction de cette mobilisation. Des collectifs du même type sont en cours de construction dans les différentes villes. Il faut en effet multiplier les collectifs unitaires, les initiatives de mobilisations, préparer grèves et manifestations pour mettre en échec Sarkozy.

Les manifestations du 1er Mai ont été la première étape.

Continuons tous ensemble.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :