Régionales 2010. Réunion des comités de soutien à la liste NPA-PG mardi à Lisieux et mercredi à Caen

 

La campagne de la liste unitaire, anticapitaliste, antilibérale et écologiste soutenue par le NPA et le PG est bien partie. Cette semaine est celle des réunions de lancement des comités de soutien à la liste.

A Lisieux, rendez-vous mardi à 20h Espace Victor-Hugo. A Caen, rendez-vous mercredi, à 20h30, salle du Calvaire Saint-Pierre. Nous appelons les militants syndicalistes et associatifs qui ont conscience de la nécessité d’une alternative politique à gauche à rejoindre les comités de soutien et à s’engager dans la bataille des régionales.

Sarkozy voudrait bien remettre la main sur les régions, pour en faire une arme de plus contre les travailleurs. Notre campagne veut faire des régions l’inverse : un point d’appui pour les luttes.

Pas d‘illusion : investir les conseils régionaux ne permettra pas de changer le monde ! Seules des mobilisations importantes, comme celles d’il y a un an, mais des mobilisations culminant dans un « tous ensemble », une grève générale, pourront stopper l’offensive patronale pour faire payer la crise aux travailleurs, et permettre à ceux-ci d’allant à nouveau de l’avant.

Pour autant, l’élection de conseiller régionaux anticapitalistes et écologistes représenterait une aide précieuse pour les combats d’après l’élections. Des conseillers régionaux anticapitalistes et écologistes dénonceraient les subventions versées au patronat, soutiendraient les luttes contre les licenciements, qui s’en trouveraient ainsi renforcées. Ils interviendraient pour que les pouvoirs publics – dont la Région – se portent candidats pour soutenir le maintien de l’activité – sous leur contrôle et sous le contrôle des travailleurs – là où des actionnaires défaillants préféreraient la fermeture pure et simple.

Enfin, les conseillers régionaux anticapitalistes et écologistes seraient aux avant-postes pour faire aboutir la gratuité dans les transports collectifs, dans la lutte pour arrêter le chantier de l’EPR ou pour empêcher la construction d’un terminal charbonnier à Cherbourg.

L’élection de conseillers régionaux anticapitalistes et écologistes renforcerait la crédibilité des partis luttant pour le renversement du capitalisme, seul remède à la crise sociale et à la crise climatique.

Le NPA se réjouit qu’un accord ait été trouvé avec le Parti de gauche. Le PCF se complaisant dans son alliance avec le PS, il restait à celles et à ceux qui luttent vraiment contre le capitalisme à se réunir. NPA et PG l’ont fait, malgré leurs différences, des différences que l’accord électoral entre eux ne prétend pas gommer.

Le NPA et le PG ont fait le premier pas. Aux militants syndicalistes et associatifs, qui résistent sur le terrain et qui espèrent une alternative à gauche, de s’engager. Ensemble, nous pouvons mener une campagne dynamique qui montrera qu’on peut s’opposer à la droite sans se mettre à la remorque du PS. Les comités de soutien accueilleront toutes celles et tous ceux qui voudront apporter leur pierre à l’édifice : une alternative anticapitaliste pour en finir avec les fauteurs de crise.


Consulter le blog de campagne du NPA et du PG


Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :