Accord NPA-PG pour les régionales en Basse-Normandie

Samedi matin, l’accord entre le NPA et le PG a été rendu public. Cet accord permet de présenter une liste, la liste unitaire, anticapitaliste, antilibérale et écologiste, qui sera conduite par Christine Coulon (NPA, conseillère municipale à Alençon), les têtes de listes départementales étant Nathalie Ménard (NPA) dans la Manche, Fabrice Fourré (PG) dans le Calvados et Jean-Claude Marie (PG) dans l’Orne. L’accord repose sur l’indépendance par rapport au Parti socialiste et à la gauche qu’il rassemble autour de lui (PCF, Verts…) et un programme de mesures sociales et écologiques en faveur de la population, de confrontation avec le patronat et de la lutte contre le dérèglement climatique.

C’est à l’issue d’une ultime consultation des membres des deux partis que l’accord a été conclu et rendu public devant les medias, samedi matin. Les deux partis ont validé à une très grande majorité le résultat des discussions que les délégations ont menées pendant plusieurs semaines.

Christine Coulon et Fabrice Fourré ont présenté l’accord devant les medias, Nathalie Ménard et Jean-Claude Marie ayant été dans l’impossibilité de se déplacer, en raison des conditions climatiques difficiles.

L’accord inclut l’exigence de l’indépendance complète par rapport à la droite, bien sûr, et par rapport à la gauche – PS, PCF, Verts, MRC – qui a géré pendant six années la région.

Alors que Sarkozy et la droite veulent faire main basse sur les régions, l’accord affirme que la mobilisation est nécessaire pour leur barrer la route et pour mettre en œuvre un programme de mesures d’urgence en faveur de la population et de mesures environnementales : arrêt des aides au patronat, votées par la droite comme par la gauche, récupération des aides des entreprises qui licencient, refus de la formation professionnelle sous contrôle du patronat et du privé, refus de la mise en concurrence des territoires, arrêt de l’EPR et rejet de la LGV, transports collectifs gratuits, etc…

La liste unitaire fera campagne pour faire de la région un point d’appui dans la lutte pour un changement de société, ce que n’a pas fait la majorité de gauche PS, PCF, Verts, MRC sortante.

L’accord montre que conjuguer radicalité et unité est possible.

C’est un accord ouvert. Les deux partis se sont adressés à toutes les forces, militants, personnes déjà engagées ou pas encore, pour venir grossir le rang de ceux et de celles qui ne se résignent pas, qui rejettent la droite mais aussi les démissions du Parti socialistes et de ses alliés, pour mener ensemble une campagne pour changer la donne.

Les deux partis vont maintenant multiplier les réunions locales pour constituer des comités de soutien.


Lire l’intégralité du
protocole d’accord entre le NPA et le PG.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :