Bretagne. Communiqué : une liste unitaire, anticapitaliste et pour une écologie radicale aux élections régionales de mars 2010

Dans le cadre des prochaines élections régionales, des représentants et militants de diverses organisations se sont réunis ce jeudi 10 décembre à Pontivy. Ils ont décidé la création d’une liste unitaire, anticapitaliste et pour une écologie radicale, soutenue par le NPA Bretagne, le Parti de Gauche des Côtes d’Armor et des militants du Parti de Gauche des autres départements bretons, l’AdOC, des objecteurs de croissance, des syndicalistes, des militants associatifs.

Cette liste sera menée par une femme, et comprendra autant de femmes que d’hommes comme têtes de liste des sections départementales.

Notre liste portera dans cette campagne une politique en faveur du monde du travail, des salariés, des chômeurs, des précaires, pour le droit de chacun à vivre de son travail, comme les agriculteurs et les pêcheurs, contre l’accumulation des profits capitalistes qui contraint le plus grand nombre à vivre de plus en plus difficilement. Elle proposera également une alternative écologiste radicale, pour promouvoir des choix politiques courageux face aux logiques de rentabilité et de productivité qui se mènent au détriment de notre environnement, de notre santé, de l’avenir de la planète. Nous demandons notamment l’abandon immédiat du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes.

Pour cela nous nous fixons une stratégie :

1. Notre objectif est d’arriver en tête au premier tour afin d’appliquer notre programme.

2. Si nous ne sommes pas en tête, nous nous engageons à faire barrage à la droite au 2ème tour en fusionnant techniquement avec les listes du PS et d’Europe Ecologie, à l’exclusion de tout accord avec le MODEM. Cette fusion s’opérera autour de la liste arrivée en tête : la Notre, celle d’Europe Ecologie ou celle du PS. Nous demandons solennement le même engagement du PS et d’Europe Ecologie. Cette fusion démocratique de nos listes sera la juste représentation proportionnelle de nos résultats respectifs du premier tour.

3. Nous réaffirmons avec force que nous n’accepterons pas de rentrer dans des majorités sous domination sociale-libérale pour y appliquer leur programme.

4. Nos élus conserveront leur totale liberté d’action et d’expression.

Nous voulons porter un programme de rupture, décliné en mesures régionales, en lien avec les mouvements sociaux. Nous appelons l’ensemble des partisans d’une gauche unitaire, anticapitaliste, antilibérale et militants de l’écologie radicale à nous rejoindre.

10 décembre 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :