Communiqué de presse unitaire. Manifestation des chômeurs à Rennes, le droit de manifester bafoué

Plusieurs centaines de manifestant-es ont répondu à l’appel national des mouvements de chômeurs et précaires ce samedi à Rennes. Nos organisations politiques soutenaient cette initiative, pour des emplois stables et de qualité.

Par leurs attitudes particulièrement menaçantes et un déploiement totalement disproportionné, les forces de police ont tout fait pour empêcher le bon déroulement de cette manifestation. Qu’ils soient en uniforme ou en civil, les policiers n’ont eu de cesse de provoquer les manifestants en bloquant l’avancée du défilé. Il aura fallu tout notre sans froid pour empêcher que cela ne dégénère au cours de la manifestation.

Cependant, une fois les organisations politiques parties, les forces de l’ordre ont appréhendé violemment quelques manifestants qui se rendaient à l’assemblée générale des chômeurs et précaires en lutte, qui, dès lors, n’a pu se tenir.

Quelques soient les prétextes avancés pour ce déploiement de force, il est inacceptable. Le droit à manifester ne saurait être limité de la sorte. C’est encore, une fois de plus un exemple probant de la volonté de criminaliser toute opposition à la politique gouvernementale, que nous tenons à dénoncer.

Rennes, le samedi 5 décembre 2009

Alternative libertaire, Breizhistance-PSB, Nouveau Parti Anticapitaliste, le Parti de Gauche, Les Verts

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :