Dives-sur-Mer. Eurocel, la lutte continue

Un an après la liquidation des personnels et de l’usine Eurocel à Dives sur Mer, pour cause de délocalisation, les ex-salariés de l’entreprise ont décidé de créer un comité de vigilance pour placer l’usine sous sa garde et forcer l’actionnaire à respecter ses engagements.

L'usine Eurocel bloquée depuis le 28 août

L'usine Eurocel bloquée depuis le 28 août

Le comité de vigilance appel à la mobilisation pour s’opposer au démantèlement de l’usine :

« Les actionnaires d’Eurocel ont lancé le processus de démantèlement de l’usine et sont entrain de démonter l’outillage et le matériel dans le seul but de rendre impossible le redémarrage de l’activité.

En agissant ainsi, leur objectif est aussi de se faire le maximum de fric après avoir ponctionné les comptes de l’entreprise, alors qu’aujourd’hui, seulement 7 salariés ont été reclassés sur les 76 que comptait l’entreprise.

L’opération est actuellement menée par une quarantaine de salariés d’une entreprise Sud-Coréenne qui travaillent dans des conditions qui posent questions par rapport à la législation du travail et en matière d’hygiène et de sécurité.

Face à cette situation scandaleuse, les salariés ont bloqué, Vendredi 28 août, un camion qui voulait sortir de l’entreprise et ont placé l’usine sous leur surveillance.

Ils ont demandé au préfet de faire cesser les opérations de démontage des machines.

Aujourd’hui, malheureusement, elles se poursuivent.

Le comité de vigilance demande par conséquent à la population de se mobiliser aux côtés des salariés d’Eurocel pour :

–  Continuer à mettre l’usine sous surveillance;

– Venir soutenir les personnes qui assurent la surveillance 24/24, devant la porte de l’usine.

– Se regrouper devant les portes d’Eurocel dès que l’alerte sera donnée par la sirène pour bloquer la sortie des camions chargés du déménagement.

Il appelle également les Divaises et les Divais et tous les habitants de notre agglomération au rassemblement qui sera organisé devant les portes d’Eurocel, VENDREDI 4 SEPTEMBRE à 18h devant l’usine « .

Le NPA-Calvados s’associe à la lutte des salariés d’Eurocel.

Il appelle toute la population à se solidariser avec les « Eurocel » et à soutenir, par tout moyen, la lutte pour le respect des engagements pris par l’actionnaire et les autorités.

La politique du MEDEF et le cynisme du gouvernement nous obligent à la résistance.

Il faut se battre pour sauvegarder nos emplois.
Il faut se battre pour négocier nos licenciements.
Et comble de tout, il faut aussi se battre pour faire respecter les engagements signés !

Nous réaffirmons que nos vies et notre dignité, valent plus et mieux que les profits d’une poignée d’actionnaires sans scrupules.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :