Vieilles amours

Cela n’a pas traîné. Deux jours après le scrutin du 7 juin, le PCF annonce qu’il faut « élargir » le Front de gauche pour aller vers une alliance majoritaire de toute la gauche avec le parti socialiste. En fait, ce n’est pas une surprise, puisque c’est là l’orientation stratégique du PCF, rappelée à chaque échéance. Sauf que, élections européennes obligent, cette petite musique avait été momentanément mise en sourdine. Juste le temps d’engranger les voix en quelque sorte.

Les élections régionales se profilant à l’horizon, on va reparler de choses sérieuses. Ainsi, au détour d’une conférence de presse tenue mardi 10 juin où le PCF a lancé un appel « aux électeurs socialistes et du NPA » (sic), questionnée par des journalistes, la direction du PCF fait savoir que des contacts sont déjà pris avec la direction du PS et qu’une rencontre « pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine ». Le PCF y rappellera sans doute l’exigence unique formulée à l’égard du PS sur les plateaux de télévision le soir du 7 juin : « tourner le dos » au MODEM. Dans cette conférence de presse, Marie George Buffet a répété sur le ton de l’évidence qu’il faut choisir entre l’alliance avec le PS et garder la droite « ad vitam aeternam ». Le NPA propose une autre voie : battre la droite aux régionales tout en conservant une stricte indépendance vis-à-vis du PS, en défendant un programme de rupture aec le capitalisme.

Pour la forme, le NPA est lui aussi invité à intégrer un Front de gauche élargi. Mais les conditions sont posées. C’est Roland Muzeau, porte parole des députés du PCF à l’Assemblée nationale qui a été chargé de les présenter. Ce dernier a indiqué que « la stratégie du Front de gauche qui vient d’être expérimentée devra être élargie au NPA et à d’autres (…). Cela suppose que le NPA change sa posture quant à la prise de responsabilité dans la gestion des régions puisqu’ils ne veulent pas travailler avec le parti socialiste, ce qui n’est pas notre cas ».

Dans le Calvados, les Jeunes communistes se sont portés volontaires pour faire passer le message. Dans un communiqué de presse, les JC font savoir qu’un « front de gauche ayant pour objectif de faire plier la droite durablement et de construire l’avenir devra rassembler de la « gauche anti-libérale » au « Parti Socialiste » pour créer une union majoritaire, sur des contenus forts et radicalement opposés au libéralisme. C’est avec cette démarche que la gauche retrouvera ses repères et par la même occasion, ses électeurs ». Après l’Union de la gauche puis la Gauche plurielle, voici venu le temps du Front de gauche élargi…

Le débat ne fait que commencer. Pas sûr que le PCF entraîne avec lui celles et ceux qui ont tiré le bilan des désastres de la « gauche unie » au pouvoir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :