RSA – Pôle Emploi

Le RSA remplace à partir du 1er juin, le RMI et l’allocation de parent isolé. C’est un revenu qui confirme la précarité des sous-emplois et toujours interdit au moins de 25 ans, comme le RMI. Tous ces changements, imposés par ce gouvernement, soit disant pour améliorer la situation des chômeurs, ne font qu’amplifier les difficultés pour recevoir leur dû. La fusion ANPE-ASSEDIC, combattue par les organisations syndicales, n’a pas prouvé son efficacité. La mise en place de ce système se fait au détriment des demandeurs-euses d’emploi actuels, alors que le chômage de masse arrive.

Avec leur crise, il est prévu 1 million de chômeurs-euses supplémentaires pour la seule année 2009. Ce n’est pas aux chômeurs-euses de payer la crise en acceptant des contrats toujours plus précaires et un revenu qui ne permet pas de vivre dignement. Ce n’est pas aux chômeurs-euses de subir les restructurations et la diminution des emplois dans la fonction publique (assistantes sociales, conseillers emploi etc…). C’est pourtant le cas avec parfois près de 3 mois d’attente avant d’espérer toucher la première indemnité, due à la surcharge de travail à laquelle les travailleurs-euses sociaux doivent faire face.

Le NPA revendique:

-un revenu minimum de 1500 euros net pour toutes et tous.

-le droit à un emploi à temps complet pour toutes et tous.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :