Les résultats électoraux du npa à Caen et dans le Calvados

 

Les premiers résultats électoraux du NPA ne sont pas fracassants, mais ils sont plutôt encourageants. Dans la circonscription nord-ouest, le NPA fait un peu mieux qu’au niveau national : 5,80% des voix, contre 5,65 % dans l’est, 5,61 % dans le sud-ouest, 5,45 % dans le centre, 5,13 % dans l’ouest, 4,33 % dans le sud-est et 3,46 % en Ile-de-France.

Les résultats à Caen

Avec 5,81 %, Caen est exactement dans la moyenne de la circonscription. Mais les résultats sont très variables selon le quartier. Le NPA fait ses meilleurs scores dans les quartiers populai-res, avec, par exemple, 11 % à la Guérinière, 8,3 % au Chemin Vert, 8,2 % à la Folie-Couvrechef et à la Grâce-de-Dieu, 8 % au Calvaire-Saint-Pierre. En revanche, le NPA fait moins de 4 % à Venoix et 3,3 % seulement au Clos-Herbert, deux quar-tiers qui votent majoritairement à droite. Aux élections européen-nes de 2004, la liste LCR-LO avait réuni 2,52 % des voix à Caen. Dans cette ville, Olivier Besancenot avait réalisé 5,02 % au premier tour de la présidentielle en 2007, et la liste « Caen 100 % à gauche » soutenue par la LCR avait réalisé 3,75 % au premier tour des élections municipales il y a un an.

Les résultats dans le Calvados

Dans les principales villes de l’agglomération caennaise, le NPA atteint des scores semblables à ceux obtenus dans les quartiers populaires de Caen : 11 % à Démouville, 8,77 % à Mondeville, 8,55 % à Blainville-sur-Orne, 8,21 % à Fleury-sur-Orne, 7,94 % à Hérouville Saint-Clair (avec une pointe à 13 % pour le quartier du Val), 7,92 % à Ranville, 7,87 % à Cuverville, 7,67 % à Bénouville, 7,05 % à Colombelles, 7,04 % à Carpiquet, 6,99 % à Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, 6,65 % à Giberville, 6,33 % à Ifs, 6,28 à Cormelles-le-Royal…

Dans d’autres villes du département, le NPA dépasse les 5 % : 5,62 % à Lisieux et 5,76 % à Bayeux (à noter les 14,75 % à Hottot-les-Bagues, où le NPA est en deuxième position…), alors que les comités NPA n’y ont que quelque semaines d’existance, 6,73 % à Falaise, 6,82 % à Dives-sur-Mer, 7,02 % à Saint-Pierre-sur-Dives, 8,47 % à Mézidon-Canon et 9,15 % à Vire. Le score le plus faible est enregistré à Deauville (2,08 %).

En pourcentage, à l’exception de Lisieux, le NPA fait mieux en 2009 qu’Olivier Besancenot en 2007 dans les principales villes (1) : Vire (où les résultats de l’activité du comité NPA sont très visibles sur le plan électoral), Falaise, Hérouville Saint-Clair (2), Ifs, Mondeville, Caen, Bayeux. Résultat inverse dans plusieurs villes plus petites, notamment à Dives-sur-Mer, Giberville et Colombelles, villes de vieille implantation PCF, où ce parti a remobilisé un électorat qui l’avait en partie quitté depuis 2002. Enfin, bons résultats et progression à Mézidon-Canon, Fleury-sur-Orne, Saint-Pierre-sur-Dives, Verson, Argences et Démouville.

Le poids de l’abstention

L’abstention massive a nui au NPA (comme au PS d’ailleurs…). Cette abstention a concerné surtout les quartiers populaires, là où le NPA a de nombreux électeurs, et aussi les jeunes (3). Par exemple, à Caen, la participation est de 31 % seulement à la Guérinière, et de 33,2 % au Chemin-Vert, deux quartiers où le NPA fait des scores importants. Elle chute à moins de 27 % dans le bureau de vote n°2 de Grâce-de- Dieu. En revanche, la participation dépasse 50 % à Venoix, où le NPA fait l’un de ses plus mauvais scores. Au premier tour de la présidentielle, en 2007, les taux de participation étaient de 77,7 % à la Guérinière et de 88 % à Venoix. L’écart de participation entre ces deux quartiers (presque 20 points en 2009) a donc été multiplié presque par deux par rapport à 2007. En 2007, quand 100 électeurs de la Guérinière se déplaçaient pour aller voter (des électeurs le plus souvent de gauche, et assez souvent de la gauche radicale), 113 (le plus souvent de droite) se déplaçaient à Venoix. En 2009, quand 100 électeurs de la Guérinière se déplacent pour aller voter, 162 de Venoix se déplacent… Les évolutions différenciées de l’absentéisme selon les électorats expliquent en partie les résultats (4).

Des résultats qui permettent d’avancer

Ces résultats montrent l’implantation progressive du NPA dans les principales villes du département avec la constitution d’un électorat qui s‘est élargi, mais aussi renouvelé parce que c’est un électorat moins « captif » que d’autres, par exemple que celui du Front de gauche. Dans ces conditions, les résultats apparaissent comme assez satisfaisants, permettant de progresser dans la construction du NPA. Les comités NPA ont une base large pour leur développement ces prochains mois.

___________

(1) Alors même que, selon des sondages, 70 % des électeurs d’Olivier Besancenot de 2007 n’ont pas voté le 7 juin.
(2) Aux municipales de 2008, la liste « Hérouville Saint-Clair 100% à gauche » soutenue par la LCR avait remporté 5,46 % des voix.
(3) 70 % d’abstention en moyenne chez les 18-24 ans et 72 % chez les 35-34 ans selon TNS Sofres.
(4) Et, bien sûr, l’abstention évolue de façon différente selon les électorats pour des raisons politiques.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :