800 à Rouen avec Christine Poupin et Olivier Besancenot

Un meeting réussi : c’est un public populaire et enthousiaste venu essentiellement de l’agglomération de Rouen, qui a rempli la salle du Parc des Expositions de Rouen mercredi soir.

Les 800 participants sont venus pour l’essentiel de l’agglomération rouennaise, mais aussi du Havre, de Dieppe, de l’Eure, du Calvados, de l’Orne et de la Manche. Du Calvados, une soixantaine de militants sont venus de Bayeux, de Falaise, de Vire, de Lisieux et de Caen.

Après une présentation de la liste, par Christine Coulon, conseillère municipale à Alençon, Gérard Prevot salarié dans l’automobile a montré comment les constructeurs entendaient faire payer la crise dans les grandes entreprises du secteur et chez les equipementiers. Il a insisté sur la nécessité d’une riposte globale a l’opposé de la stratégie des confédérations syndicales.
Stéphanie Rio (le Havre) a lu un message très applaudi du cinéaste Ken Loach.

Christine Poupin a détaillé les propositions du NPA dans cette campagne, montrant en particulier le lien étroit et indissoluble entre questions sociales et environnementales, dans un département ou se côtoient industries chimiques polluantes et centrales nucléaires (et ou doit être construit un EPR).

Olivier Besancenot, a enfin dénoncé les écrans de fumée visant à effacer la crise du débat politique et insisté sur la course de vitesse engagée pour l’organisation une riposte sociale à la hauteur de l’attaque que subissent les salariés. Cette intervention a été saluée par une ovation et suivie de l’Internationale.

A la sortie, nombreux furent les participants a prendre de petits paquets de tracts pour les distribuer dans les boîtes aux lettres ou a leurs collègues de travail, et des affiches à coller dans les quartiers. Un meeting réussi, qui montre bien la progression de l’implantation du NPA et les espoirs qu’il fait naître.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :