PSA Caen, Plysorol Lisieux : emploi saccagé, actionnaires rapaces, patrons voyous

Le groupe PSA prépare une véritable saignée des effectifs. Dans l’établissement de Cormelles-le Royal, près de Caen, 43 emplois seraient supprimés, s’ajoutant aux dizaines déjà détruits les années précédentes. A Lisieux, le dernier repreneur en date de Plysorol veut liquider ce qui reste de l’établissement. Une manifestation de soutien aux salariés aura lieu jeudi prochain 26 juillet.

Les attaques de PSA contre l’emploi se concentrent à Aulnay-sous-Bois et à Rennes, mais l’établissement de 1 800 salariés de Cormelles-le Royal est aussi concerné, comme sans doute de nombreux sous-traitants et fournisseurs de PSA dans la région. Déjà, Honeywell a annoncé son intention de fermer son usine de Condé-sur-Noireau (plus de 300 emplois), son principal client étant PSA. A Cormelles-le Royal, 43 emplois seraient supprimés en 2013, s’ajoutant à ceux déjà supprimés les années précédentes (150 depuis 2008). Parallèlement, des investissements, à hauteur de 34 millions en 2012, permettent d’accroître les « performances » du site qui livre des éléments de véhicules assemblés dans les usines de montage du groupe. Contrairement aux fausses informations distillées par le groupe, au-delà des fluctuations conjoncturelles, les ventes ne sont pas en berne, bien au contraire. En 2010, elles ont même atteint le record historique de 3 600 000 véhicules vendus, presque égalé en 2011 (3 550 000). La baisse des effectifs a pour seul but l’augmentation de la productivité, et, au bout du compte, des profits supérieurs pour les actionnaires.

Suppressions d’emplois pour plus de profits

A Plysorol-Lisieux, c’est la reprise… des suppressions d’emplois. Le dernier repreneur en date, le groupe Bitar, avait laissé la majorité des salariés sur le carreau. Ceux restants ont appris vendredi dernier l’intention du patron de concentrer l’activité industrielle sur un seul site, près d’Epernay, et de fermer les deux autres sites de production de Lisieux (70 salariés) et de Fontenay-le-Comte (110 salariés). Début juin, le tribunal de Lisieux avait placé Plysorol en redressement judiciaire pour une période de deux mois, à la demande du patron. Le « plan de redressement » qu’il préparait est maintenant connu, et il s’agit d’un plan de quasi-liquidation. Le groupe proposerait le transfert de 24 postes de travail de Lisieux et Fontenay-le-Comte vers Epernay et l’embauche sur place d’une cinquantaine de salariés. L’opération se solderait donc par une perte sèche d’une centaine d’emplois sur les 280 actuels, le groupe conservant l’exploitation des 600 000 hectares de forêt au Gabon, ancienne propriété de Plysorol et seul véritable intérêt pour le groupe Bitar.

Faut-il rappeler que le conseil régional de Basse-Normandie a « aidé » le groupe Bitar à hauteur de 500 000 euros dans cette opération de « reprise » désastreuse pour l’emploi ? Dans un communiqué, Laurent Beauvais, le président PS de la Région, a exprimé ses « inquiétudes » après les annonces du groupe et a indiqué que la Région demanderait le « remboursement » des 500 000 euros si le plan de liquidation était confirmé par les dirigeants de l’entreprise. C’est bien le moins ! C’est une nouvelle manifestation de l’échec des « aides » aux entreprises. Pas sûr, hélas, que les Régions, presque toutes dirigées par le PS avec le soutien d’Europe Ecologie Les Verts et du PCF, en tirent les conséquences et cessent de subventionner le patronat.

Tous ensemble

A Fontenay-le-Comte, les salariés ont occupé leur usine dès que l’annonce de la direction de Plysorol a été connue. A Lisieux, une manifestation de soutien aux salariés aura lieu jeudi prochain 26 juillet à 10h30 devant le Tribunal de commerce. Le NPA apporte tout son soutien aux travailleurs en lutte.
C’est la réunion de toutes les luttes qui parviendra à faire reculer les actionnaires rapaces et les patrons voyous.
De PSA à Plysorol, il faut se coordonner, exiger l’abandon de tous les plans de licenciements et de fermetures de sites, imposer ainsi l’interdiction des licenciements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :