L’austérité de gauche, c’est maintenant !

Les oracles gouvernementaux ont enfin parlé sur « le coup de pouce » au Smic tant promis par Hollande durant sa campagne… Eh bien, ce sera un « tout petit coup de pouce », quasiment une provocation ! Car derrière derrière l’annonce d’une augmentation de 2% du taux horaire du SMIC se cache une véritable arnaque.

Le gouvernement a décidé d’appliquer par anticipation le relèvement du Smic généré par la hausse des prix, prévu pour le 1erjanvier 2013. Ce relèvement automatique – mais anticipé – est de 1,4 %. Autrement dit, le « coup de pouce » est seulement de 0,6 %, ce qui correspond à un gain net pour les smicards de 6,45 euros par mois, c’est-à-dire… 20 centimes par jour !

Des miettes pour ceux d’en bas…

Le gouvernement affiche un chiffre de hausse de 21,50 € par mois. Mais ça ne concerne pas les temps partiels, souvent payés sur la base du SMIC horaire, dont beaucoup de femmes. Ce n’est pas non plus comme ça qu’on réduira les inégalités : une étude de l’INSEE montre qu’en 2010, dans le privé, les augmentations ont été d’autant plus fortes qu’on monte dans la hiérarchie : le pouvoir d’achat du salaire mensuel net moyen des ouvriers a baissé de 0,2%, celui des employés a fait un peu mieux avec 0,2% tandis les cadres gagnaient 1%.

… et des garanties pour les banques et le patronat

Pour Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, il s’agit « d’envoyer un signal ». Ce qui a le mérite d’être clair : le gouvernement se moque des besoins des salariéEs. Mais il tient à donner toutes garanties aux marchés, aux banques, au patronat qu’il ne remettra rien en cause d’essentiel. Il n’y a pas de changement, sauf dans la forme, dans le style, dans les mots. Il s’engage dans la même voie que celle du gouvernement Fillon : redressement des comptes publics, réduction du déficit à 3% en 2013 avec retour à l’équilibre en 2017, réduction de la dette d’ici 2017. Pour cela il annonce le blocage des effectifs de la fonction publique ce qui, compte tenu des recrutements annoncés dans l’Éducation Nationale, la police et la justice, signifie le non remplacement de 2 fonctionnaires sur 3 pour tous les autres secteurs et la maîtrise des dépenses sociales. Ce dont avait rêvé Sarkozy c’est Ayrault qui va le faire !

Nous n’aurons que ce que nous arracherons par la lutte

Il faut donc préparer les indispensables mobilisations pour imposer des mesures d’urgence, dont l’augmentation de 300 euros des salaires de toutes et tous et le relèvement du SMIC et des minima sociaux à 1 700 euros. C’est en construisant ces mobilisations, en coordonnant tous ceux qui défendent cette perspective qu’une opposition de gauche au gouvernement se constituera. Cette démarche, nous la proposons à toutes les forces politiques, syndicales, associatives et à toutes celles et ceux qui refusent les politiques d’austérité, d’où qu’elles viennent. Parce que les classes populaires ne doivent pas payer la crise des capitalistes. Parce qu’il est vital que les travailleurs, les jeunes, les classes populaires ne laissent pas l’opposition à la politique de Hollande entre les mains de leurs pires ennemis, la droite et l’extrême droite populiste.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: